Monde

Le président A. Tebboune met en avant l’approche de l’Algérie concernant l’impérative instauration d’un nouvel ordre économique.

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a mis en avant, vendredi 24 juin, l’approche de l’Algérie concernant l’impérative instauration d’un nouvel ordre économique où régneront parité et équité entre pays.

« Je voudrais, de prime abord, m’adresser à vous, Monsieur le président de la République populaire de Chine qui parrainez cette réunion, pour vous féliciter alors que votre pays ami assure la présidence des pays BRICS, et saluer votre choix judicieux des thèmes inscrits à l’ordre du jour de cette réunion que nous jugeons importante, voire très importante en cette conjoncture », a souligné le Président Tebboune dans son allocution par visioconférence lors d’une réunion de haut niveau des pays BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) et des autres économies émergentes sur le développement mondial.

« Les tensions et les soubresauts qui secouent les relations internationales aujourd’hui nous interpellent tous, non seulement au vu du volume de la gouvernance mondiale, et des défis de l’heure qui se posent aux efforts visant à instaurer la paix, mettre fin aux conflits et impulser la roue du développement, mais aussi pour les dangers de la polarisation qui augurent d’un changement des rapports de force sur la scène internationale et présagent les contours du nouvel ordre mondial » a ajouté le président de la République.

Pour le Président Tebboune, « nos expériences passées nous ont clairement montré que le déséquilibre enregistré sur la scène internationale et la marginalisation des pays émergents au sein des différentes instances mondiales de gouvernance, constituaient une source d’instabilité, de manque d’équité et d’absence de développement ».

« Ces tiraillements nous font rappeler et font remonter à la surface la thèse avancée par l’Algérie, il y a près de 50 ans, sur l’impératif de veiller à l’instauration d’un nouvel ordre économique où règneront parité et équité entre pays », a poursuivi M. Tebboune.

APS.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close