Economie

Les prix des premières Fiat sont inattendus et surprenants.

Les prix des véhicules de la marque italienne «Fiat» font jaser. A commencer par les associations de protection du consommateur. Dans un communiqué publié dimanche sur sa page officielle Facebook, l’Association algérienne de protection et d’orientation du consommateur et de son environnement (APOCE) a exprimé son étonnement en ce qui concerne les prix des véhicules neufs de marque «Fiat», importés dernièrement en Algérie. «Ces prix sont d’autant plus surprenants qu’ils risquent d’être la référence pour les prix des autres marques de véhicules qui seront importés», écrit l’APOCE dans son communiqué. L’organisation de Mustapha Zebdi a également exprimé son incompréhension en ce qui concerne le prix de la «Fiat 500», «un petit véhicule touristique, destiné principalement à la grande majorité de la jeunesse, ne peut en aucun cas constituer un tarif de référence». «Des véhicules d’occasion cédés à 300 ou 400 millions de cts relèvent désormais d’un passé révolu», a encore estimé l’Association algérienne de protection et d’orientation du consommateur et de son environnement, exprimant son souhait de voir les tarifs de voitures d’occasion chuter, «pour permettre aux familles de la classe moyenne d’acquérir un véhicule». L’APOCE, dans son travail de suivi du dossier de l’importation des véhicules neufs et usagés, réclame aux concessionnaires «des prix raisonnables en adéquation avec les facilitations accordées par les pouvoirs publics aux constructeurs automobiles étrangers pour pénétrer le marché algérien en situation de monopole, ce qui en soi est un grand avantage, a estimé l’organisation. «Le ministère de l’Industrie avait pourtant assuré que les prix seraient fixés en fonction du coût (prix d’achat + frais d’importation)», a argumenté l’APOCE, réclamant des clarifications en toute transparence et intégrité. Estimant les besoins à un million de voitures pour renouveler le parc automobile national, l’Association algérienne de protection et d’orientation du consommateur et de son environnement a également appelé à «accélérer l’octroi des agréments définitifs aux concessionnaires automobiles, ce qui va ouvrir la voie à une vraie concurrence, surtout avec l’entrée des véhicules de marques asiatiques».

Selon une étude menée par l’organisation «Himayatek» pour la défense du consommateur, le prix de vente de la «Fiat 500» est de 14.269,24 euros, soit la contre-valeur en monnaie nationale au change officiel de 2.077.086,22 DA, toutes taxes comprises. Le groupe «Stellantis» a lancé officiellement, dimanche, sa marque italienne pour être commercialisée en Algérie. Une cérémonie s’est tenue à l’hôtel de Sheraton Club des Pins d’Alger, au cours de laquelle les tarifs des six (6) modèles de sa marque, dont trois (3) voitures de tourisme et trois (3) véhicules utilitaires, ont été dévoilés.

Source: Le Quotidien d’Oran.

Auteur / autrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com

Se connecter

S’inscrire

Réinitialiser le mot de passe

Veuillez saisir votre identifiant ou votre adresse e-mail. Un lien permettant de créer un nouveau mot de passe vous sera envoyé par e-mail.