Economie

Ministre de l’Energie et des Mines Mohamed Arkab : la production aurifère en Algérie. Atteint 6,8 tonnes jusqu’en 2021.

S’exprimant lors d’une plénière de l’Assemblée populaire nationale (APN) consacrée aux questions orales, le ministre de l’Energie et des Mines Mohamed Arkab, a rappelé que l’Algérie avait débuté l’exploitation minière de l’or en 2001, par l’Entreprise d’exploitation des mines d’or (ENOR), précisant que la production aurifère a atteint 6,8 tonnes jusqu’en 2021, soit un montant de 15 milliards DA.

Arkab a fait savoir que l’entreprise ENOR a poursuivi l’opération d’exploitation des deux mines de Tirek et d’Amesmessa dans la wilaya de Tamanrasset, après le départ de la société australienne, et ce à travers l’extraction superficielle du brut d’or.

Le Groupe industriel minier Manadjim El-Djazair (MANAL) est en passe d’étudier le mode d’exploitation des mines d’or.

Par ailleurs, le ministre a indiqué que le ministère avait tracé une stratégie pour l’exploitation et la valorisation des richesses en or, dans l’objectif de mettre un terme au phénomène de l’exploitation illégale des minerais d’or dans plusieurs régions dans le Sud.

Il rappelé, à ce propos, l’arrêté ministériel de septembre 2020, fixant le modèle du cahier des charges relatif aux conditions et aux modalités d’exploitation minière artisanale de l’or, indiquant qu’il s’agit d’un mécanisme créateur de richesse et d’emplois.

Cette opération a permis la définition de 222 périmètres d’exploitation minière artisanale d’or et la création de plus de 1500 postes d’emploi au niveau des micro-entreprises.

APS.

Auteur / autrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *