Régions

Vaste opération coup de point contre l’exploitation illicite des plages des andalouses

 Saisie des tentes  tables chaises et parasols
Dans le cadre de la lutte contre l’exploitation illicite des plages sans autorisation ,une vaste opération coup de poing a été menée avant-hier par les éléments des services de la sûreté de la wilaya d’Oran niveau des plages de Bomo plage et des andalouses  relevant de la daira de Ain Turck. D’importantes quantités de matériels, des parasols, tentes et des tables destinées à la location illégale par «les squatteurs des plages» ont été récupérées et saisies. Il aura fallu la mi-saison estivale pour voir enfin les services de sécurité agir dans le sens des mesures pourtant annoncées bien avant l’ouverture de l’événement estival. Cette opération, tant attendue, a été largement saluée par les estivants qui se sont longtemps plaints de la dictature imposée par des jeunes qui squattent ces espaces publics sans autorisation en obligeant les estivants à louer les accessoires de plages à prix fort.Il était temps de mettre un terme aux agissements de ces «squatteurs «qui imposent leur dictacte au niveau de la plage des andalouses par des occupations illicites et sans autorisation  des espaces de la grande plage pour imposer aux estivants une location d’une table avec 04 chaises et parasol pour des montants exorbitants allant de 1500 Da et 2000 Da durant les week-ends .« Cette opération est venue en application du ministère de l’intérieur  , liées à la gratuité des plages, à la sécurisation de la saison estivale et à la lutte contre l’exploitation des plages et des parkings sans droit de concession».
Une lutte sans merci contre les squatteurs qui empestent la vie des baigneurs en imposant des prix qui dépassent tout entendement. Au niveau des plages de Bomo plage et les andalouses, les éléments de la gendarmerie nationale s’implique dans cette lutte contre cette mafia qui «squatte» des plages publiques et oblige le citoyen à louer un parasol à plus de 1500 dinars et le parking à 200 DA. Dans le cadre des affaires liées à l’occupation des plages, sans autorisation des APC, si aucun chiffre n’a été donné sur le nombre d’objets saisis et les personnes arrêtées, les services sécuritaires relevant de la  gendarmerie nationale et de la police  ont embarqué plusieurs personnes et chargé une importante quantité de matériel de plage et tente  saisies.Ces cas d’exploitation illicite des plages sont souvent constatés à Bousfer plage ,et les andalouses , entre autres. Une pratique courante qui a contraint les gendarmes à multiplier les descentes sur les plages afin de contrecarrer ce phénomène.Notons qu’un important dispositif sécuritaire a été déployé par le groupement de la gendarmerie d’Oran pour la sécurisation du littoral oranais.Par ailleurs les membres de la société civile déplorent le constat des placements des tentes qui longe toute l’esplanade de l’accès principale du complexe des andalouses et qui servent de tatouage  et de Chicha par les exploitants de ces tentes qui ont été autorisé par l’APC d’El Ançor moyennant un ordre de versement de 20.000 Da selon les informations recueillies  auprès d’un membre de la société civile qui nos a indiqué que ces exploitations de tente ne respectent pas les règles l’hygiène ni encore moins l’exploitation de la chicha qui présente un danger et une menace en permanence  pour ces estivants .
M.H

Auteur / autrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com

Se connecter

S’inscrire

Réinitialiser le mot de passe

Veuillez saisir votre identifiant ou votre adresse e-mail. Un lien permettant de créer un nouveau mot de passe vous sera envoyé par e-mail.