Défense et sécurité

La Chine teste des balles qui tuent sans pénétrer dans le corps.

Des chercheurs militaires en Chine ont mené des tests sur des balles hypersoniques, qui provoquent de grandes blessures en forme de fosse dans le corps, mais ne pénètrent pas dans la peau comme les balles conventionnelles.

Au cours des tests, des chercheurs du Centre médical de l’armée chinoise à Chongqing, dans l’ouest du pays, ont tiré des balles en acier à grande vitesse d’un diamètre de 5 mm sur des porcs drogués pour évaluer l’impact potentiel des armes sur le corps humain, selon le journal espagnol « El Confidencial ».

Les tirs d’une vitesse de 4 000 mètres par seconde (11 fois la vitesse du son) n’ont pas tué les porcs instantanément, mais les ondes de choc des balles ont causé de graves blessures sur tout le corps.

Les armes à feu conventionnelles ne sont pas considérées comme « hypersoniques », car les balles tirent du canon des pistolets et des fusils à des vitesses allant de 120 mètres par seconde à 370 mètres par seconde, mais au cours de l’expérience actuelle, des scientifiques chinois ont testé le tir à différentes vitesses de 1000 à 4000 mètres par seconde.

Les résultats indiquent qu’à des vitesses comprises entre 1.000 et 3.000 mètres par seconde, les balles se comportent de la manière habituelle, pénétrant les tissus et traversant les organes, mais à une vitesse de 4.000 mètres par seconde, le fonctionnement de la balle change, car le projectile ne pénètre pas l’extrémité arrière mais forme une grande cavité au point d’impact.

Le test décrit cet effet comme un « gros cratère », formé par l’onde de choc d’un projectile à une telle vitesse, accompagné d’une grande quantité de tissus dispersés.

Les chercheurs du centre médical ont confirmé « que davantage d’expériences seront menées sur des animaux, ciblant la tête, la poitrine, l’abdomen et d’autres parties du corps avec une configuration plus complexe ».

Ils ont montré que des cibles faites de savon peuvent produire des effets similaires, imitant le processus de transfert d’énergie des projectiles dans les tissus mous, mais la raison pour laquelle ils utilisent des animaux est qu’ils doivent comprendre les propriétés létales des projectiles sur des cibles biologiques.

Auteur / autrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com

Se connecter

S’inscrire

Réinitialiser le mot de passe

Veuillez saisir votre identifiant ou votre adresse e-mail. Un lien permettant de créer un nouveau mot de passe vous sera envoyé par e-mail.