santé

L’Algérie a consenti de grands efforts pour obtenir la certification attestant l’élimination du paludisme.

L’Algérie a consenti de grands efforts pour obtenir la certification attestant l’élimination du paludisme, ont affirmé mercredi à Adrar les participants aux travaux d’une journée d’étude et de formation sur la lutte contre cette maladie infectieuse à transmission vectorielle.

« L’Algérie figure parmi les premiers pays qui ont remporté un grand succès en obtenant la certification attestant l’élimination du paludisme en 2019 », ont indiqué les intervenants au cours de la rencontre, dont des représentants du ministère de la Santé, du bureau de l’organisation mondiale de la santé (OMS) en Algérie, de l’Institut national de santé publique (INSP) et des services de la prévention de la wilaya, précisant que « le défi d’aujourd’hui et de veiller à n’enregistrer aucun nouveau cas et ce, à travers le déploiement des efforts de prévention et de diagnostic avec le concours de l’ensemble des acteurs ».

La directrice chargée des maladies transmissibles au ministère de tutelle, Samia Hammadi, a souligné, à ce propos, que « l’Algérie, certifiée exempte de paludisme par l’OMS, reste mobilisée pour lutter contre les cas importés ».

APS.

Auteur / autrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *