Régions

Lutte contre la mendicité enfantine.

Le plan d’action national pour la lutte contre l’exploitation des enfants à des fins de mendicité repose sur le renforcement du système de protection de l’enfant de ce type d’exploitation en se basant sur le travail d’intervention d’équipes de terrain pluridisciplinaires dans différentes communes de la wilaya d’Oran .Selon les services de la (DAS ) Direction de l’Action Sociale et de la Solidarité (DASS) qui nous ont informé l’augmentation de l’exploitation des enfants pour pratiquer la mendicité dans la rue à travers l’implication des mineurs. Les mêmes sources affirment que le nombre d’affaires déférées devant le juge des mineurs a augmenté ce qui confirme l’aggravation du phénomène. Le directeur de l’action sociale a révélé que 39 enfants sur 139 impliqués dans des affaires de mendicité enregistrées à Oran durant la période allant du 1er août au 20 octobre, dont 44 hommes et 46 femmes. De nombreuses mesures et procédures sont mises en place par les autorités concernées pour mettre un terme au phénomène de la mendicité, avec des sorties sur le terrain qui ont été effectuées à raison de 11 opérations par semaine, de jour comme de nuit, par le personnel de la DASS en coordination avec les services de sécurité et le Croissant-Rouge algérien (CRA).Les réseaux qui exploitent les enfants pour mendier sont dans le viseur des services de sécurité, pour exploitation de mineurs à des fins commerciales. En ce qui concerne les migrants subsahariens, deux opérations ont été organisées pour le ramassage aux quatre coins de la wilaya avant les accompagner vers leurs pays d’origine, où les autorités locales, ont pris toutes les mesures nécessaires pour la prise en charge de ces migrants, notamment en termes de santé et d’hébergement et transport. Ces subsahariens qui sont très en vue à Oran sont devenus très nombreux devant chaque feux tricolores, pour pratiquer la mendicité ou le lavage de pare-brise de voitures.Au cours des trois derniers mois, 680 personnes sans domicile fixe ont été prises en charge, dont 499 hommes, 133 femmes et 48 enfants, parallèlement avec la saison hivernale. Les équipes concernées mènent une enquête sur leurs points de rassemblement dans les rues avant de les transférer vers les centres spécialisés.Il est nécessaire de mettre un mécanisme de veille et de protection contre la maltraitance des enfants ,des comités de veille et plans d’action dans les villages afin de prévenir et repérer les nouveaux cas de mendicité, système d’alerte et de dénonciation des abus et exploitations des enfants ;Amélioration des conditions et du contenu d’apprentissage dans les écoles et renforcement des compétences des acteurs de l’enfance .En ce qui concerne les malades mentaux, 20 cas ont été pris en charge.

M H

 

Auteur / autrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com

Se connecter

S’inscrire

Réinitialiser le mot de passe

Veuillez saisir votre identifiant ou votre adresse e-mail. Un lien permettant de créer un nouveau mot de passe vous sera envoyé par e-mail.