A la UneActualitésEconomie

Perspectives économiques de l’Algérie : ce que dit le FMI

Les perspectives à court terme sont globalement positives, mais l’inflation reste préoccupante. C’est là la substance du nouveau rapport du Fonds monétaire international sur l’Algérie. Le Conseil d’administration de l’institution financière a achevé les consultations au titre de l’article IV avec l’Algérie le 27 mars dernier.

Il vient de livrer ses conclusions dans un rapport publié sur son site électronique. Le FMI estime que l’économie algérienne a connu une croissance de 4,2 % en 2023. Une performance qu’il juge robuste et qui est, selon lui, due à un rebond de la production d’hydrocarbures et à de solides performances dans l’industrie, la construction et les services.

Pour l’institution financière, la position extérieure de l’Algérie est restée solide, avec un excédent du compte courant pour la deuxième année consécutive. Elle pointe, toutefois, des pressions inflationnistes persistante et une politique monétaire “restée accommodante”.  Cela amène l’institution de Bretton Woods à considérer que l’inflation reste préoccupante même si les perspectives à court terme sont globalement positives.

La croissance devrait restée soutenue en 2024 à 3,8%

Concernant les perspectives pour 2024, le FMI affirme que la croissance réelle devrait rester forte, “soutenue en partie par d’importantes dépenses budgétaires”. L’on prévoit, ainsi, une croissance, en 2024, de 3,8 %. Le FMI table sur un ralentissement de l’inflation en 2024, notamment grâce à la baisse des prix des produits alimentaires frais.

L’institution considère, cependant, que “son maintien à un niveau relativement élevé reste préoccupant”. L’excédent du compte courant devrait encore se réduire en 2024 à mesure que les prix des hydrocarbures baissent. Quant aux perspectives économiques à moyen terme, elles dépendent, selon le FMI, des efforts de diversification de l’économie et de la capacité à attirer les investissements privés. Ces projections sont, également, liées à certains risques.

“Les risques négatifs incluent une inflation tenace, la volatilité des prix internationaux des hydrocarbures, les risques budgétaires liés aux passifs conditionnels”, précise le FMI. Celui-ci y ajoute d’importants besoins financiers budgétaires et une dette publique croissante.

Le FMI pense que des réformes structurelles soutenues, audacieuses et profondes et des efforts résolus pour diversifier l’économie, améliorer le climat des affaires, attirer les investissements et exploiter de nouveaux marchés d’exportation pourraient stimuler davantage la croissance et la création d’emplois.

La résilience du système bancaire saluée

Dans leurs conclusions, les administrateurs se sont félicités de la croissance “solide” et “durable” de l’Algérie et de sa position extérieure, “malgré de multiples difficultés économiques”. “Même si les perspectives à court terme sont globalement positives, l’inflation reste élevée”, notent-ils, tout en saluant l’engagement des autorités en faveur de la viabilité budgétaire à moyen terme.

Ils estiment que “l’important déficit budgétaire et les besoins de financement prévus à court terme pourraient accroître les vulnérabilités financières, budgétaires et inflationnistes”. Le FMI recommande, dans cette optique, de rééquilibrer progressivement la politique budgétaire pour contribuer à préserver les marges de manœuvre et à améliorer la viabilité budgétaire et de la dette”.

Les administrateurs du FMI ont, par ailleurs, salué la résilience du système bancaire, tout en estimant que de nouvelles améliorations en matière d’inclusion financière seront “essentielles”. Ils appellent les autorités à renforcer la supervision bancaire, à surveiller les prêts improductifs et à renforcer la gouvernance des banques publiques et autres entreprises publiques.

Auteur / autrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com

Se connecter

S’inscrire

Réinitialiser le mot de passe

Veuillez saisir votre identifiant ou votre adresse e-mail. Un lien permettant de créer un nouveau mot de passe vous sera envoyé par e-mail.