ActualitésCulture

Le 14ème Festival local du théâtre professionnel du 8 au 11 juillet

Les deux Théâtres Régionaux d’Oran de Sidi Bel Abbès seront transformés en centres de formation pour les jeunes talents voulant se faire une carrière dans le domaine artistique, selon M. Djeriou Abdelkader. Cette déclaration a été faite lors d’un point de presse sur les préparatifs de la 14 ème édition du festival culturel local du théâtre professionnel organisé, hier, au Théâtre Régional d’Oran « Abdelkader Alloula » par le comité organisateur de cette manifestation culturelle prévue du 08 au 11 juillet 2024 prochain. 
Organisées sous le haut patronage du Ministère de la culture, ces journées théâtrales sont pour la première fois dédiées aux critiques artistiques et théâtrales de par la présentation d’un documentaire sur le parcours du dramaturge et critique d’art du théâtre Kamel Bendimered, auquel l’édition est baptisée en son nom, dira le Conservateur du festival M. Rachid Djourourou qui est également directeur du Théâtre régional de Sidi Bel Abbès.

S’agissant des perspectives, la nouvelle proposition qui se trouve actuellement au niveau du ministère de la Culture pour approbation permettra, une fois concrétisé, un meilleur encadrement des acteurs et comédiens pour préparer un terrain approprié pour préparer un terrain approprié à une production théâtrale et cinématographique de qualité suivant les exigences des salles de spectacles et cinémas internationaux. 

A cet effet, des ateliers de formation sont introduits dans le programme afin d’encourager les jeunes voulant s’intégrer au monde scénique d’avoir une idée sur les connaissances fondamentales dont doit disposer un artiste. Sachant que ce créneau a été fortement influencé par les répercussionstragiques de la décennie noire en Algérie qui a beaucoup entravé son épanouissement en générant un phénomène d’abandon collectif du métier d’artiste.

Aujourd’hui encore, un peu partout en Algérie, des troupes se forment et se produisent en dehors des salles de spectacle, dans les vieilles places publiques qui retrouvent pour l’occasion leur vocation d’accueil de la vie populaire. Ces espaces publics sont les lieux de prédilection des amateurs de théâtre qui mettent en scène les problèmes sociaux, économiques et politiques du pays.

Ces jeunes algériens mettent en exergue un théâtre amateur sans moyens financiers conséquents, ni matériels adéquats, mais dont la richesse humaine captive le spectateur », apprend-on. Cet évènement qui coïncide avec le 62 ème anniversaire de l’Indépendance de l’Algérie comprendra une série de conférences et illustrations théâtrales animées successivement par l’académicien Lakhdar Barka  et le dramaturge, écrivain et journaliste Bouziane Ben Achour qui, animera au bonheur des lecteurs, une séance de vente-dédicace de ses derniers ouvrages intitulés : « Théâtre en mouvement ».

Auteur / autrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *