Société

Abus de pub, six chaînes TV privées sur le fil du rasoir


Ce jeudi, L’ Autorité nationale indépendante de régulation de l’audiovisuel (ANIRA), a annoncé que des sanctions allaient être prises contre six chaînes de télévision, pour violation des dispositions légales et réglementaires relatives à la publicité audiovisuelle. Ces chaînes ont outrageusement abusé des pauses publicitaires dans leurs programmes pour le mois de Ramadhan.

Selon le communiqué de l’autorité, celle-ci a décidé de sanctionner chacune des chaînes : « Chourouk TV », « Al-Hayat », « Al-Bilad », « Enhahar TV », « Samira TV » et « El-Hadaf ». ».

Cette décision est intervenue « après avoir examiné les contenus diffusés à travers les réseaux de programmation des chaînes de télévision susmentionnées. Il a été constaté que le volume de messages et de flashs publicitaires outrepassé largement les dispositions des cahiers des charges. imposées aux services de communication audiovisuelle.

L’ANIRA a également noté que ces sanctions sont intervenues après avoir entendu les représentants des chaînes de télévision concernées à propos de ces violations, soulignant que : « Les chaînes contrevenantes ont été sommées de se conformer à la décision dans un délai de 72 heures à compter de la date d’émission du la décision de l’autorité ».

L’ANIRA a ajouté qu’« Elle prononcera des sanctions financières, en précisant leur montant et leur durée, dans le cas où les chaînes concernées ne respecteraient pas l’avertissement dans le délai imparti ». « Dans le cas où les chaînes concernées ne respecteraient pas cet avertissement. l’autorité peut ordonner la suspension totale ou partielle des programmes en question ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com

Se connecter

S’inscrire

Réinitialiser le mot de passe

Veuillez saisir votre identifiant ou votre adresse e-mail. Un lien permettant de créer un nouveau mot de passe vous sera envoyé par e-mail.